• Gabriel

Bien entretenir sa trottinette électrique : les bonnes pratiques.

Une trottinette électrique, à l'instar d'un scooter, d'un vélo, ou de tout autre véhicule motorisé ou non, demande de l'entretien. Pour rouler en toute sérénité, et limiter les risques de panne ou de casse, voici quelques bonnes pratiques, simples à mettre en oeuvre !



Ça roule ?

Les roulements doivent être contrôlés chaque année au minimum, idéalement 2 fois par an. Vérifiez-en la bonne intégrité, et pensez à les graisser avec un produit type graisse blanche WD-40, par exemple. Quant aux roues, on effectue un contrôle de pression régulier (tous les mois, tous les 15 jours pour les utilisateurs intensifs) et on ajuste cette dernière si besoin. On peut également envisager de les changer chaque année, pour éviter une crevaison intempestive. De plus, les gros rouleurs "usent de la gomme", selon l'expression, et pour conserver un freinage de qualité, et se préserver contre une "fuite" de la roue arrière sur le bitume, mieux vaut éviter d'avoir une roue lisse. Posséder une pompe dans son sac à dos n'est pas un luxe. Celle-ci est top, elle se fixe à la potence de votre trottinette et possède un manomètre.


Le frein(age)

Le frein est un élément clé de la trottinette, et participe grandement à votre sécurité. C'est pour cette raison qu'il faut y apporter une attention particulière. Il existe 3 types de freins : A disque, à tambour, ou électromagnétique. Sur un frein à disque, il faut évidemment changer les plaquettes de frein lorsque la garniture de celle-ci est trop usée, sinon, vous allez frotter le disque, l'user, et vous serez obligé de changer ce dernier également. Sur un frein tambour, un réglage est nécessaire tous les 3 mois, ou si vous constatez une perte de puissance. Sur ces 2 types de freins, l'usure se contrôle aussi à l'oreille, le bruit du freinage étant différent avec des freins usagés. Un contrôle annuel est obligatoire pour garantir un freinage efficace. Un frein électromagnétique ne nécessite aucun entretien, sauf si une anomalie est constatée à l'usage.


Etre vu, c'est important !

Contrôlez régulièrement vos feux, avant comme arrière. Si une ampoule est défectueuse, changez la ! La plupart des utilisateurs de trottinettes sous estiment grandement l'importance de ces feux, mais, dans les mois ou le soleil disparaît à 17h00, ils font vraiment la différence, surtout quand on constate que la plupart des trottinettes en vente à l'heure actuelle sont plutôt de couleur sombre.


La batterie

Il existe 2 types de batteries : Au plomb, ou au lithium (qu'on retrouve dans les trottinettes les plus qualitatives). La batterie au plomb doit être déchargée entièrement avant d'être rechargée (entièrement également). Dans le cas contraire, la durée de vie de la batterie s'en trouvera grandement réduite. Quand à la batterie lithium, on conseille de ne jamais les décharger complètement (effectuer une recharge lorsque la jauge se trouve à 15/20% semble être un point sur lequel s'accorde tous les spécialistes de ce composant). Pas "d'entretien" à proprement parler donc, mais respecter ces quelques règles peuvent grandement améliorer la durée de vie de votre batterie. Une lecture du manuel de votre trottinette s'impose également, le constructeur peut vous faire des recommandations utiles sur la mise en hibernation de votre batterie si vous décidez de vous passer de votre trottinette pendant plusieurs semaines. Lorsque l'on sait qu'il s'agit d'un des éléments les plus onéreux de votre trottinette, ça vaut le coup de faire attention !


Je visse, tu visses, tournevis...

Vérifiez régulièrement (tous les 15 jours si vous roulez quotidiennement) les visseries apparentes de votre trottinette, ainsi que celles des freins. Si vous sentez du jeu quelque part, notamment au niveau de la potence, ou du guidon, effectuez un contrôle immédiat. Et souvenez-vous de cela : De manière générale, aucune vis de votre trottinette n'est censée bouger. Le top du top? Toujours avoir , dans votre sac à dos, un tournevis. Il en existe des miniatures et multi-têtes, comme celui qu'on vous propose.


L'eau, votre meilleure ennemie

Vous voulez nettoyer votre trottinette? Excellente idée ! Mais attention, ne le faites pas à grandes eaux ! Un chiffon humide suffira largement, et pour la poussière, vous pouvez la retirer avec votre aspirateur avant de vous servir du chiffon. N'oubliez pas 2 choses : L'eau oxyde certains éléments de votre trottinette, et l'oxydation n'est généralement pas prise en charge par votre garantie. Pour nettoyer le compteur électronique, les feux, et autres parties sensibles, un chiffon antistatique ou en microfibres bien sec fera l'affaire.


Un contrôle technique, une fois par an

L'idéal, si vous n'êtes pas bricoleur : un contrôle technique de l'engin une fois par an ! Chez Scootypark, on vous propose un forfait simple et clair, incluant un checking des points sensibles ainsi qu'un rapport de préconisations. On effectue le tout en 48h00, et on peut même vous proposer une trottinette de remplacement en attendant ! Intéressé? RDV ici !











©Made in 2019 with       by ScootyPark Team, Paris, France